Berlin dit adieu au Tacheles

L’un des derniers squats d’artistes de Berlin a définitivement fermé ses portes hier soir, soulevant l’indignation du milieu artistique et de nombreuses personnes en général.

Construit au début des années 90, peu après le chute du Mur de Berlin, dans un ancien centre commercial, le Tacheles accueillait dans son sein une quarantaine artistes, qu’ils soient peintres, vidéastes ou encore sculpteurs.
Devenu depuis quelques années une véritable attraction touristique -repérable à son immense façade colorée-, au grand dam de quelques puristes, cet immense bâtiment de 5 étages accueillait chaque année près de 400 000 visiteurs.

Au fil des ans, le bâtiment, grand de 1 250m², avait vu naître en ses lieux un cinéma, un bar, un restaurant ainsi que plusieurs galeries. Des installations qui avaient fait frémir quelques habitants de la première heure, regrettant le manque d’anti-conformisme du lieu.

Et si le Tacheles ne désemplissait pas, le milieu de l’art a toujours boudé ce lieu alternatif, considéré comme trop « trash » par les grandes galeries.

Aujourd’hui le Tacheles va être dépouillé de ses ornements, et vendu pour combler les dettes de son principal créancier, une banque allemande.

Une fermeture qui plombe lourdement l’ambiance de la ville, pourtant réputée pour ses quartiers en perpétuelle ébullition.

Margaux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s