Une exposition cousue de fil noir

L’artiste japonaise Chiharu Shiota expose actuellement à la Sucrière. Lieu emblématique de la scène artistique (qui accueille entre autres une grande partie des œuvres de la Biennale d’Art Contemporain), la Sucrière a ainsi laissé carte blanche à l’artiste, qui a réalisé une installation stupéfiante.

Chiharu Shiota travaille essentiellement sur ce qui l’entoure, et créé des environnements à la fois délicats et monumentaux. « Labyrinth of Memory » ne déroge pas à la règle puisque l’installation de l’artiste occupe les 1700 m2 de la Sucrière. C’est ainsi plus de 6000 pelotes de laine noire qui ont ainsi été déroulées et disposées à la manière d’une immense toile d’araignée.

La créatrice a ainsi utilisé tout l’espace mis à sa disposition pour construire son installation. 16 robes blanches, créées spécialement par le créateur lyonnais Mongi Guibane, ont ainsi été suspendues au plafond du bâtiment.
Les robes sont toutes reliées entre elles par un seul tissu blanc et semblent comme prisonnières d’une épaisse toile de laine noire. Le tout donne une atmosphère dense, au milieu de laquelle le spectateur peut déambuler, et pourquoi pas se perdre.

L’exposition est visible jusqu’au 31 juillet à la Sucrière
Confluence/Lyon 2ème
www.lasucriere-lyon.com

Margaux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s