27ème édition du Festival International de Mode et de Photographie de Hyères

Ce week-end se tenait la 27ème édition du Festival d’Hyères, qui décerne des prix récompensant les jeunes créateurs et photographes de demain. La renommée du festival n’est plus à faire et chaque année, professionnels ou simples amateurs de mode s’y pressent.

Cette année, la compétition était rude et le niveau n’a jamais été aussi élevé ! 4 prix ont été décernés dimanche 29 avril : le Grand prix du Jury L’Oréal Professionnel, le Prix Première Vision, le Prix du Public et de la Ville de Hyères et le Prix Chloé, spécialement crée pour l’occasion.

Présidé cette année par Yohji Yamamoto, le jury était composé entre autres du réalisateur français Christophe Honoré, du photographe de mode Paolo Roversi ou encore du fondateur du magazine ID, Terry Jones.

Les trois gagnantes du Grand Prix du Jury L'Oréal Professionnel, derrière Yohji Yamamoto, président du Jury.

Les grandes gagnantes de cette 27ème édition sont trois amies finlandaises, qui se sont rencontrées lors de leurs études à Helsinki. Siirii Raasakka, Tiia Siren et Elina Lainiten se sont inspirées des vêtements « streetwear » et de l’univers déjanté et décalé des rave parties pour créer leur collection homme. Colorées, leur sept silhouettes ont su séduire le jury. Et si ce style fantasque peut ne pas plaire à tout le monde, impossible de passer à côté de la technique incroyable qui a été utilisée !

Imprimés faits à la main, superpositions de jersey fluo et broderies de cristaux Swarovski, chacune des silhouettes a nécessité des heures de travail. Un sérieux et une rigueur qui contrastent avec l’apparente légèreté de leur collection.

Lors de la présentation de la collection devant le jury

crédits photos: Vogue.fr

Le Prix du Public et le Prix Première Vision ont tous les deux été attribués à l’Estonienne Ragne Kikas pour sa collection entièrement composée de silhouettes noires en ruban tricotée. Le Prix Chloé, une nouvelle distinction créée et décernée par la maison parisienne, a été attribué au Canadien Steven Tai, dont la collection rendait hommage aux livres avec un impressionnant travail de plissé.

Et parce que le Festival récompense aussi les jeunes talents de la photographie, c’est la Canadienne Jessica Eaton qui est repartie avec le Grand Prix, tandis que la Suisse Namsa Leuba a obtenu un an de résidence à la New York School of Visual Arts. Le Néerlandais Florian Von Roekel a lui obtenu le Prix Digital de la Photographie LVMH.

Margaux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s